AMPLI COMBO FENDER BASSBREAKER 45

 

Au sommaire
  1. Un best-seller

Si la marque a de nombreuse fois été concurrencée, malmenée, voire très mal en point, Fender est une des marques d’instruments les plus connue au monde. C’est un des leader les plus incontesté dans ce domaine, et sans doute la marque la plus légendaire de toute. Si Fender est toujours resté en tête du peloton, c’est non seulement en construisant des classiques qui ont fait leurs preuves, mais aussi en les utilisant comme tremplins pour de nouvelles versions améliorées. C’est notamment le cas de la série Bassbreaker.

Un best-seller

Le navire amiral de cette gamme fait 45 watt avec comme arme de choix la sonorité propre, arrondie et en forme de cloche du Bassman 59. Il exploite le grognement de deux EL34 pour une sonorité presque anglaise, grinçante et brûlante. Modifiez la puissance de sortie jusqu’à un watt en utilisant le bouton de sortie et vous avez une variante super polyvalente, plus que digne de sa lignée.

bassbreakerLe 18/30 propose des caractéristiques similaires mais d’une manière beaucoup plus nuancée et intéressante. Le canal de 30 watts de puissance est une interprétation aussi fidèle du Bassman que le 45. Le canal de puissance inférieure vous offre plus de liberté et ne bride pas pour autant les haut-parleurs de Celestion V. Ces harmoniques riche et scintillantes proposent un son encore plus doux et adorent le moindre soupçon de puissance, poussant vos médiums au maximum. Passez au canal de 18 watts, dont les circuits sont basés sur la construction moins connue de la face brune des années 60, le son est tout de suite diminué en puissance, mais pas en qualité. Ici, vous avez une compression de tube plus chaude, une harmonisation plus serrée et plus boutique. La combinaison de ces deux canaux distincts et uniques en font l’un des nouveaux modèles d’amplificateurs les plus souples et originaux que j’ai rencontrés depuis très longtemps.

En plus de tout cela, les séries Bassbreaker ont une robustesse de chevaux de trait. Le Bassman, quelque soit la version que vous choissirez, est en fait un ampli tellement solide, matériellement comme au niveau du son, que vous pourrez construire votre son dessus à votre guise. Rarement un son a eu un spectre aussi large pour un « petit » combo qu’avec le Bassbreaker. Ainsi, intégrer de nombreuse pédales dans votre boucle ne produira jamais de buzz dû à l’ampli. Il modélisera tous ces sons parfaitement et sans jamais déroger à son identité. Cet ampli est une valeur sûre : jamais de mauvaises surprises et toujours une fidélité unique et précise à la texture que vous souhaitez donner à votre son.

Aiguës riche en harmoniques, médiums charnu et basses très bien maîtrisées, ces amplis ne sont pas seulement faits pour être joués mais aussi pour être travaillés. Ils faut les travailler et les explorer longtemps avant de voir le bout des possibilités. Ils ne sont limités que par l’imagination de la personne qui les utilise. Le tweed laqué gris foncé recouvrant le boîtier en bouleau de ces amplis, et leur fidèle boîtier d’extension 2×12, est sûr de devenir aussi reconnaissable que le tolex noir de l’original.

Visiter nos réseaux sociaux, et n'hésitez pas à partager un article si il vous l'avez aimé !
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés